Bienvenue sur le site des Amis du Patrimoine Napoléonien

L'Editorial du Président,n°48

Par Daniel Poisson - Le Mardi 27 Octobre 2020

Image de l'éditorial

Editorial du Président, n°48

 

1870 : L'année terrible

2020 : L'année blanche

 

Depuis déjà 27 ans notre association oeuvre pour la préservation et la transmission de la mémoire, la sauvegarde du patrimoine Napoléonien., 

Avec  humilité, nous mettons toute notre énergie et notre passion en jeu. En cette année 2020 les couleurs de la vie ont changé, mais l'espoir demeure.

Même si les circonstances et les conséquences ne sont pas comparables, 150 ans après cette confrontation franco-qllemande de 1870, "l'année terrible", le contexte est particulièrement frappant.

Quelle triste année 1870 !, conflit quasiment oublié, méconnu pour beaucoup, qui est  à l'origine  de deux guerres mondiales, avec, en prime, la perte de l'Alsace et d'une partie de la Lorraine. 

Cette commémoration nous permet de redécouvrir l'Histoire avec toute une série  d'actions mémorielles (musées, conférences, cérémonies).

Que penser de celui qui fut à l'origine de ce conflit ? Le prussien Bismarck,  lui dont la France, sa grandeur et sa prospérité étaient les objectifs prioritaires. 

Paradoxalement, sa statue de Berlin, comme le musée des statues de cette ville, a été déboulonnée  par des activistes pour "en finir avec des monuments racistes."

La France, et d'autres nations ne sont pas en reste. Avec quelle violence inouïe etcinqualifiable, la statue de l'impératrice Joséphine a subi le même sort dans son pays natal.

Déboulonner des statues, souiller des monuments avec des condamnations post-mortem censées effacer la mémpore, la valeur d'hommes  et de femmes ne change rien.."L'ignorance est la mère de tous les maux", disait Rabelais. Ma rancoeur est bien grande avec cette repentance permanente en sortant l'Histoire de son contexte et que certains minoritaires, mais, agissants, ne jugent qu'en fonction de ce qu'ils ont appris et rejouent le passé, c'est-à-dire "rien". Certes, on a le droit de critiquer celui-ci, mais le remettre en cause à chaque occasion...Pourquoi ne pas tout remettre en cause ?...Violer une statue n'a jamais enrichi le débat.Vraiment, nous n'avions pas besoin de celà dans cette période quelque peu particulière où la vie associative a été ralentie avec la pandémie. Il nous faut rester optimistes et affronter les difficultés du moment. Faisons confiance  au monde médical. Il y aura de nouvelles éclaircies et nous repartirons à l'offensive.

2021 sera "l'année Napoléon", très riche en évènements auxquels nous prendrons part.

Nous comptons sur votre compréhension et votre soutien. Puisse ce nouveau bulletin et  ces dernières nouvelles vous être agréable et bienvenu.

Daniel Poisson